Emeraude Immobilier
Menu

 

Ile Maurice : Bulletin de Notes 2016


Liberté


L’Ile Maurice occupe la première position à l’échelle africaine et le 21è rang à l’échelle mondiale, avec le Botswana et le Rwanda ce sont les économies les plus libres en Afrique, selon l’édition 2017 de l’indice de liberté économique publié par le Think Tank américain Heritage Foundation et le Wall Street Journal. Avec un score de 74,7 points, l’Ile Maurice devance même des pays industrialisés comme l’Allemagne et le Japon. Cet indice mesure depuis 1995 la liberté économique en se basant sur 12 indicateurs regroupés en quatre catégories : l’Etat de droit (protection de la propriété privée, niveau d’intégrité du gouvernement & lutte contre la corruption, efficacité du système judiciaire), la taille de l’Etat (dépenses du gouvernement, poids des taxes et des impôts, situation du système fiscal), l’efficacité réglementaire (liberté de faire des affaires, degré de libéralisation du travail, situation de la politique monétaire) et l’ouverture des marchés (liberté des échanges commerciaux, liberté d’investissement et dérégulation financière).


Risques sécuritaires et politiques


Le cabinet de conseil britannique Control Risks a publié l'édition 2017 de sa carte annuelle des risques sécuritaires et politiques qui pèsent sur les entreprises et les personnes à travers le monde. La mesure des risques sécuritaires se base sur 8 indicateurs: le vol, l’enlèvement, la destruction des biens, l’extorsion, la fraude, la perte de contrôle de la gestion, le vol d’information et l’expropriation. La mesure des risques politiques se base, quant à elle, sur sept critères: l’insécurité juridique, l’exposition à la corruption, la nationalisation, l’expropriation, les règlementations défavorables, les atteintes à la réputation et les sanctions internationales.

Risques sécuritaires en Afrique: Risque insignifiant : Aucun pays africain ne figure dans la catégorie des pays présentant un risque sécuritaire insignifiant. Risque faible : 15 pays africains seulement se trouvent dans la catégorie des pays «à faible risque» sécuritaire : Botswana, Namibie, Congo, Gabon, Bénin, Ghana, Guinée, Sénégal, Malawi, Cap-Vert, Seychelles, Sao Tomé & Principe, Maurice, Guinée Equatoriale, et Maroc.

Selon ce rapport, les investisseurs internationaux peuvent, en toute sécurité, s’installer dans ces pays pour faire des affaires, y créer des filiales ou envoyer leurs représentants pour obtenir de nouveaux marchés sans que la sécurité de leurs employés ou leurs intérêts ne soient menacés.

Risques politiques en Afrique: Risque insignifiant: Aucun pays africain ne figure dans la catégorie des pays présentant un risque politique insignifiant. Risque faible: 7 pays africains présentent un risque politique faible : Maroc, Sénégal, Cap-Vert, Seychelles, Maurice, Botswana, Namibie


Doing Business


Le classement Doing Business 2017 des pays africains. Pour la première fois depuis 2003, le rapport Doing business couvre 190 pays, avec l’inclusion de la Somalie. Globalement le nombre de réformes dans le monde a augmenté. Maurice, 49ème du classement général mondial, est le premier africain. Il est suivi du Rwanda (56ème), du Botswana (71) et l’Afrique du sud (74). L’Erythrée (189ème) la République Centrafricaine (185ème), la Somalie (190ème) et le Soudan du sud (186ème) sont les moins bien classés.


Aéroport


L’aéroport international sir Seewoosagur Ramgoolam s’est distingué lors de l’attribution des 2016 Airport Service Quality (ASQ) Awards décernés par l’Airports Council International World (ACI World). L’aéroport mauricien s’est classé premier en Afrique dans sa catégorie (aéroports accueillant plus de deux millions de passagers par an). Les ASQ Awards sont décernés chaque année depuis 2006 par ACI World après un sondage effectué auprès des passagers le jour qu’ils entreprennent leurs voyages.


Accès Internet


La coalition mondiale « Alliance for Affordable Internet », a publié son rapport 2017 sur l’accessibilité de l’Internet dans le monde. Il en ressort que l’Afrique, malgré une légère amélioration, affiche toujours les conditions d’accès à Internet les plus difficiles dans le monde. Ce niveau d’accessibilité n’est pas évalué en fonction du prix de l’accès à Internet, mais selon l’infrastructure TIC déployée ainsi que le cadre politique en place pour encourager son extension, et le taux actuel d'adoption du haut débit ainsi que le cadre politique en place pour permettre un accès équitable. Comme toujours, Maurice conserve son titre de nation africaine la mieux préparée en matière de TIC et Internet. Le pays est celui qui offre la meilleure accessibilité Internet sur le continent.


Compétitivité touristique


Le classement mondial de la compétitivité touristique publié le 6 avril par le Forum économique mondial (WEF). L’Ile Maurice (55è au plan mondial) arrive en deuxième position à l’échelle africaine, derrière l’Afrique du Sud mais devant le Maroc (65è), l’Egypte (74è), le Kenya (80è), la Namibie (82è), le Cap Vert (83è), le Botswana (85è), la Tunisie (87è). La Tanzanie (91è à l’échelle mondiale) ferme le Top 10 africain. Le classement mondial de la compétitivité touristique se base sur 16 critères dont la sécurité, la santé et l’hygiène, l’ouverture sur l’étranger, la valorisation des ressources naturelles, l'environnement durable, les ressources culturelles, le marketing touristique, le niveau des prix, les ressources humaines qualifiées, les infrastructures routières et aéroportuaires et les services touristiques.


Centre Financier


Pour le classement mondial de centres financiers, le Global Financial Center Index (GFCI) place Maurice au 71e rang au niveau mondial. Selon le think-tank commercial Z/Yen basé à Londres, la place financière mauricienne a gagné huit places par rapport au classement précédent de septembre dernier avec une notation qui est passée de 594 à 603 points.

Au Proche-Orient et en Afrique, c’est la place financière de Dubaï (18e mondial) qui occupe la première place. S’ensuivent Abu Dhabi (28e), Casablanca (30e), Tel Aviv (32e), Doha (39e), Bahreïn (57e), Johannesburg (59 e), Maurice (7e) et Riyad (76e). La juridiction mauricienne est ainsi classée parmi les centres en pleine évolution.


Développement humain


Le classement des pays africains dans l’édition 2016 de l’indice de développement humain du PNUD. Cinq pays africains se situent dans la catégorie des pays ayant un niveau de développement humain élevé (high human development), Maurice (64è rang mondial) arrive en deuxième position à l’échelle africaine derrière les Seychelles mais devant l’Algérie (83è rang mondial), la Tunisie (97è) et la Libye (102è). Les Seychelles arrivent en tête du classement des pays africains dans l’indice du développement humain (IDH) du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) publié le 21 mars à Stockholm.


Liberté de mouvement


Liberté de mouvement : Maurice deuxième en Afrique après les Seychelles. Les Mauriciens peuvent voyager aisément dans 118 pays. Maurice offre à ses citoyens une liberté de mouvement pour 131 pays. Le pays se positionne derrière les Seychelles, deuxième en Afrique dans ce domaine. C’est ce qui ressort de l’édition 2017 du Henley & Partners Visa Restrictions Index, classement mondial des pays selon la liberté de déplacement de leurs citoyens à l’échelle internationale.


Qualité de vie


Quelles villes africaines offrent la meilleure qualité de vie ? Trois sud-africaines, Durban, Le Cap et Johannesburg figurent dans le célèbre classement des 100 villes où il fait bon vivre, rendu public par le cabinet Mercer. Elles sont cependant dépassées par Port Louis, capitale de l'Île Maurice.

Quatre métropoles africaines conservent leur place dans le classement 2017 des 100 villes pour la meilleure qualité de vie selon Mercer. Le cabinet de conseils en ressources humaines publie ce 14 mars son classement des villes dans le monde où il fait bon vivre. Dans ce listing prestigieux, Port Louis, la capitale de l’île Maurice, occupe ainsi la 84e place pour ce qui est de la qualité de vie mais la 94e pour ce qui concerne ses infrastructures.


Croissance des salaires


Selon la rapport mondial 2016-2017 sur la croissance des salaires : Maurice est deuxième en Afrique, derrière le Lesotho. Le pays devance l’Afrique du Sud et le Kenya en ce qui concerne la croissance des salaires réels. Celle-ci s’est chiffrée à 4,5 % en 2015 contre 8,3 % en 2013.


Résidents fortunés


Maurice est considéré comme étant un des pays qui attirera le plus de super-riches dans les années à venir. Déjà, 11 pays africains figurent dans le Top 20 des états où il y a eu la plus forte croissance de super-riches et Maurice occupe la première place au niveau du continent. Selon The Wealth Report, en 2016 3800 résidents à Maurice possèdent chacun plus d’un million de dollars soit trois fois plus qu’en 2006. Ceux possédant plus de USD 10 millions (Rs 360 millions), seraient au nombre de 170, contre 50 il y a dix ans. En ce moment, cinq résidents de Maurice possèderaient plus de USD 100 millions, soit Rs 3,6 milliards. Ce club devrait compter 12 membres dans dix ans. C’est le constat fait dans son Wealth Report par Knight Frank LLP, une multinationale de l’immobilier fondée à Londres en 1896. Sa onzième édition indique que « le pays est soutenu par son service financier local qui se renforce, avec une estimation de hausse de 130 % du nombre de super-riches durant la prochaine décennie ».

Votre agence immobilière à l'Ile Maurice